Notes ouvertes

destruction/reconstruction, le cycle capitaliste

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > destruction/reconstruction, le cycle capitaliste

vendredi 12 décembre 2008

C’est bien beau de casser, de brûler, de détruire… mais pour être parfaitement conséquent dans son opposition au capitalisme il faudrait ensuite empêcher la reconstruction, et ça, c’est une autre paire de manches !

Ceci est d’autant plus à prendre en considération que la destruction de voitures et de bâtiments s’inscrirait fort bien dans le plan de relance de l’économie…

La seule alternative, c’est l’occupation, l’appropriation collective et le détournement. Par exemple, un panneau publicitaire est un panneau d’affichage, moche et mal placé, c’est vrai, mais tant que l’on n’est pas en situation de le faire disparaître à jamais, détournons-le à jamais…

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0