Une âme parmi les autres

Faire du sexe ou s’aimer

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Une âme parmi les autres > Faire du sexe ou s’aimer

vendredi 16 janvier 2009

Je ne sais pas vous, mais moi il m’est arrivé plus d’une fois de regarder avec beaucoup de plaisir – de joie même – un couple en train de s’embrasser : deux êtres qui ont l’air de tellement s’aimer [1] que je les regarderais bien une heure sans me lasser !

Mais il est d’autres couples devant lesquels je me détourne aussitôt, dégouté : ceux-là font du sexe !

Maintenant, à quels détails je fais la différence, je suis bien en peine de le dire ! Ou peut-être si : les seconds ont l’air de faire une performance ou d’être à la recherche d’une sensation nouvelle, à la recherche du plaisir ; les premiers n’ont pas à le chercher, le plaisir, car il est là, rayonnant ! et je le sais bien, puisqu’à une distance de vingt mètres il parvient encore à me réchauffer, leur plaisir !

[1Je sais, il serait plus politiquement correcte d’écrire "qui ont l’air de tellement se désirer…" Mais on dit bien "j’aime le chocolat", alors…
Le verbe aimer a ceci de bien qu’il n’est pas restrictif, pas réducteur, tout au contraire il s’ouvre à quantité de choses, quantité de réalités.
Alors, je le maintiens  !

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0