Rupture

Police, avec nous !

Accueil > Points de vue > Rupture > Police, avec nous !

samedi 31 janvier 2009

Jeudi dernier dans le centre de Nantes rendu aux piétons depuis plusieurs heures, et justement à l’heure où les flots de véhicules essayaient, non sans difficultés, de reprendre leur domination habituelle, j’ai vu une scène assez révoltante à mes yeux – un sentiment qui ne sera sans doute pas partagé par tous mes lecteurs. Cette scène m’est apparue si fugacement que je ne saurais la décrire en détail ni même jurer qu’elle fût telle que je le crois, mais peu importe pour mon propos.

Après l’achèvement du cortège, d’assez nombreux manifestants restaient, trop heureux d’êtres enfin seuls maîtres de l’espace urbain, quand certains d’entre eux furent arrêtés je ne sais dans quelles circonstances. Les manifestants témoins se sont regroupés pour demander leur libération immédiate, puis d’autres manifestants encore (dont moi), voyant de loin qu’il se passait quelque chose.

Pour une fois les manifestants eurent gain de cause, et c’est alors que la libération venait d’avoir lieu que j’ai aperçu un projectile voler en direction de la police.

Etait-ce bien le moment d’attaquer ? Et plus généralement, faut-il toujours injurier et attaquer la police ? Elle fait souvent (pas toujours) un sale boulot, je le reconnais, mais je sais aussi que le pouvoir ne sera pas vaincu sans qu’au moins une partie de la police et de l’armée se retourne contre lui.

Il n’est ni moral, ni raisonnable, de la traiter systématiquement, et à tort et à travers, en ennemi. La police, et les hommes qui la constituent (car ce sont des êtres humains, aussi).

(En revanche, jeudi à Saint-Nazaire non seulement la police a attaqué la première, mais surtout elle empêchait l’accès à la sous-préfecture. Deux bonnes raisons, alors, de se battre contre elle à ce moment-là, même au risque de se faire exploser le pied (ce qui est arrivé à une personne). Je mentionne cela ici parce que les médias ne sont guère bavards sur cet événement, c’est le moins que l’on puisse dire !).

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0