Rupture

Désindividuation

Accueil > Points de vue > Rupture > Désindividuation

dimanche 7 juin 2009

Un truc intéressant que je viens de lire à l’instant dans un article intitulé "Dans l’enfer du cyberharcèlement" (Cerveau et Psycho n°33, le dernier) :

« L’anonymat a d’autres conséquences, parmi lesquelles, selon plusieurs travaux de recherche, un effet dit de "dépersonnalisation" ou de "désindividuation". De quoi s’agit-il ? Une expérience aujourd’hui classique de psychologie sociale conduite par Philipe Zimbardo, de l’Université Stanford, l’illustre. Ph. Zimbardo a fait écouter à des volontaires l’enregistrement d’une personne passant pour une victime et apparaissant, soit comme agréable, soit comme désagréable. Certains participants étaient repérés par un badge avec leur prénom, d’autres étaient désindividués, c’est-à-dire rendu anonymes, portant des vestes de laboratoire et des masques. Les uns et les autres apprenaient ensuite que l’étude concernait le conditionnement psychologique, et qu’il leur faudrait administrer des chocs électriques douloureux à une autre personne (qui était en réalité un acteur).

L’expérience a montré que les personnes désindividuées administrent des chocs d’une durée presque deux fois supérieure aux autres. La perte de leur individualité sociale (le fait de ne se distinguer ni par l’apparence vestimentaire ni par le visage) facilitait l’exercice de la violence. Pourquoi ?

Si l’on étudie plus en détail les études concernant la désindividuation, on s’aperçoit que cette dernière a plusieurs conséquences. Tout d’abord un effet déresponsabilisant : l’individu désindividué se considère moins comptable de ses actes, et n’évalue pas ses actes à l’aune de ses principes moraux. Par ailleurs, la désindividuation rend plus réceptif aux normes en vigueur dans son groupe d’appartenance. Dans le cas d’Internet, si les normes en vigueur comportent l’échange de messages agressifs, elles auront d’autant plus d’impact que l’individu est désindividué. »

 
Quel est le degré de désindividuation des salariés dans les entreprises, aujourd’hui ? Avons-nous besoin parfois d’une part de désindividuation,et si oui, dans quelles conditions ?

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0