Extraits

Le mythe de la machine, tome II : Le Pentagone de la puissance
Librairie Arthème Fayard, dans la collection Le phénomène scientifique, 1974

L’un des grands bienfaits des cultures nationales et régionales

Accueil > Bibliothèque > Extraits > L’un des grands bienfaits des cultures nationales et régionales

mercredi 4 juillet 2007

« Il existait en réalité bien des choix profitables, réalisables, à opposer au courant que suivirent en fait les pays principaux de la civilisation occidentale, et qui maintenant enveloppe rapidement le monde entier. L’un des grands bienfaits des cultures nationales et régionales individuelles, c’est que, si l’on saisit consciemment les occasions, l’on peut expérimenter sous diverses conditions ces choix potentiels, et comparer leurs avantages. Toute philosophie de l’histoire qui tient compte de la diversité naturelle et humaine doit reconnaître que les processus de sélection naturelle ont atteint chez l’homme un niveau supérieur, et que tout mode d’organisation des activités humaines, mécanique ou institutionnel, qui limite les possibilités continues d’essai, de sélection, d’émergence et de transcendance en faveur d’un système clos et complètement unifié, n’est rien de moins qu’un effort en vue d’arrêter l’évolution culturelle de l’homme. »
Lewis Mumford, Le mythe de la machine, tome 2 : Le Pentagone de la puissance, 1967.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0