Une âme parmi les autres

De ma mémoire

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Une âme parmi les autres > De ma mémoire

mardi 20 avril 2010

Le texte est du XVIIIe, peut-être, mais je trouve cette interprétation rafraichissante…
(c’est tiré de la série d’albums intitulée Anthologie de la chanson française)

"Il pleut bergère" interprété par Jean-Loup Baly

Bon, à dire vrai il y a une grande part de nostalgie dans le plaisir que j’ai à écouter cela. Une nostalgie pour un des rares moments que j’ai adoré quand j’étais enfant, l’un des rares dont je me souvienne, aussi (mais c’est parce que je l’aimais et qu’il s’est répété). C’est lorsque j’allais avec mon frère et mes grandes sœurs regarder l’une des plus célèbres émission de télé de ce temps, La piste aux étoiles, chez des voisins habitants un village distant de plus d’un kilomètre. Nous faisions la route à pied, bien sûr (nous y allions en principe lorsque le ciel était clément, je pense, mais peut-être qu’une fois…). Nous cheminions tranquillement en regardant les étoiles – mais j’ai l’impression d’avoir déjà raconté cela ici… ? –, nous cheminions sur cette petite route un peu sinueuse sans croiser le moindre véhicule, sans entendre le moindre bruit mécanique, et mes sœurs chantaient…

Mais, bien que mon souvenir soit assez nébuleux, je crois pouvoir affirmer que mes sœurs ne connaissaient qu’une petite partie de la chanson. En tout les cas, j’ai l’impression aujourd’hui d’entendre les derniers couplets pour la première fois. Et même au cas où je les aurais pourtant entendus à une occasion ou une autre, j’ai bel et bien l’impression ce soir de les découvrir.

Et je trouve cela assez symptomatique.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0