Extraits

L’art de la joie
Editions Viviane hamy, 2005

Vivre

Accueil > Bibliothèque > Extraits > Vivre

dimanche 26 décembre 2010

« La ville instruisait. Ce pouvoir de coupoles majestueuses, de palais et de tours rapaces à peine adoucis par des dentelles de grilles hautaines, barrait le passage au fourmillement misérable qui s’épuisait à servir et sourire, rappelant à tous, riches et pauvres, d’accumuler de l’argent pour combattre la peur de la mort, mot qui en réalité n’est pas plus effrayant que les mots maladie, esclavage, ou torture. Je ne me confronterais plus avec la mort, avec cette ligne d’arrivée qui, si on ne la redoute plus, rend éternelle chaque heure pleinement savourée. Mais il fallait être libre, profiter de chaque instant, expérimenter chaque pas de cette promenade que nous appelons vie. »
Goliarda Sapienza, L’art de la joie, paru en 1998 en italien. Traduit par Nathalie Castagné.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0