Ames perdues

L’habit fait l’homme et défait la femme

Accueil > Points de vue > Ames perdues > L’habit fait l’homme et défait la femme

samedi 26 février 2011

Je parlais récemment de la dichotomie corps-esprit, particulièrement en Occident. Mais elle existe plus ou moins un peu partout dans le monde, cette dichotomie. Le vêtement y participe, le vêtement avec lequel on essaie d’exhiber son esprit plutôt que son corps.

C’est plus ou moins vrai selon les parties du monde et les époques. Selon les activités sociales également, et les moments de la journée. Mais, globalement, c’est assez souvent que l’esprit cherche à recouvrir le corps, à l’envelopper. Pour mieux irradier, sans doute.
 

Deux esprits mâles vus de dos

Le corps n’est pas très difficile à dissimuler, tant que la sexualité ne s’en mêle pas. Foutu sexualité ! L’homme – je veux dire le mâle –, l’homme a beau faire, la femme, aux yeux du mâle, s’obstine à mettre en avant autre chose que l’esprit ; je pense, bien sûr, à un attribut sexuel secondaire que les autres mammifères portent avec beaucoup plus de discrétion, il faut bien le reconnaître !

Que faire alors ? Deux réponses fort différentes ont d’abord été données à ce problème d’effacement du corps féminin. La méthode "voile", encore en vogue surtout dans certains milieux islamiques,

Deux esprits femelles et une ombre vues de face

et puis la méthode du gommage, de la suppression des formes superfétatoires.

Deux esprits femelles en voie de désincarnation

Depuis quelques temps, et grâce aux progrès de la science, une troisième voie se dessine doucement : la standardisation des formes, pour ne pas dire leur manufacturisation :

Esprit femelle en voie de réincarnation

Cette standardisation tend idéalement à l’obtention d’un seul corps de femme, sans âge, et parfaitement maîtrisé par l’homme. A la limite, ce corps ainsi contrôlé ne serait plus qu’une émanation de "l’esprit" – un pauvre esprit, en vérité !

Nous voyons bien que le monde n’est pas encore unifié, loin s’en faut. Ici et là existent encore de petites communautés qui résistent à ces innovations. Comme, par exemple, en Namibie :

Esprits essentiellement incarnés

où l’on voit l’esprit se séparer timidement du corps sous forme, surtout, de bijoux (ici sur des femelles et des enfants).

Pour relativiser un peu mes propos, prendre de la distance avec mes délires dûs, probablement à un excès de travail à l’usine les jours précédents, deux autres photos :

Esprits touaregs mâles
Esprits touaregs femelles

Méfiance cependant ! Comme je le disais plus haut, il existe des vêtements pour différentes activités, pour différents moments de la journée et de la semaine, et même de l’année. Par conséquent rien ne dit que les deux images ci-dessus soient bien comparables entre elles. J’avoue, ici, ma plus parfaite ignorance…
 

 
[Il y a une suite à cet article ici]
 

"Sources" des illustrations :

http://www.jp-petit.org/Israel_Palestine/pays_soufrance_et_haine.htm

http://infos.fncv.com/post/2009/07/02/Voile-islamique-Burqa-niqab-mission-information-Assemble-Nationale-musulman

http://lepaindevie.centerblog.net/141-le-culte-de-la-minceur-ou-plus-exactement-de-la-maigreur

http://mamaninstyle.wordpress.com/2010/01/12/etes-vous-vraiment-influence-par-la-maigreur-des-mannequins/

http://www.city-data.com/forum/fashion-beauty/493687-how-silicone-implants-look-when-you.html

http://www.pays-monde.fr/photos-namibie-1-37.html

http://www.jedessine.com/c_16031/lecture/reportages/culture/les-touaregs-peuple-du-desert

http://blog-voyage.akaoka.com/dossier-voyages/peuples-du-desert.html

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0