Une âme parmi les autres

SOS

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Une âme parmi les autres > SOS

samedi 5 mars 2011

Quarante années, plus quatorze d’enfance, cela suffit amplement pour mettre un corps à la dérive, peut-être même pour le perdre…

La mer est houleuse et je n’aperçois pas de côte. J’avais cru voir une île, tout récemment, une île-oasis ; ce n’était qu’un mirage au milieu de la mer et j’avais pourtant réussi à m’y accrocher, j’avais même cru y prendre pied. Dix jours.

La mer est houleuse. Quelqu’un aurait-il le pouvoir et l’amabilité d’allumer un feu sur une côte hospitalière et d’éteindre les phares construits sur les récifs ?

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0