Extraits

DE LA MESURE, Qu’entend-on par fait physique ?
L’Harmattan, collection Ouverture philosophique, 2007.

Mesure des "particules"

Accueil > Bibliothèque > Extraits > Mesure des "particules"

lundi 2 mai 2011

« Parce que l’instrument, son état et son action ne sont pas négligeables, on a le droit de dire : l’instrument indique qu’il existe une entité a qui est P. Mais, de là, on n’a nullement le droit de tirer que : il existe une entité a, telle que l’instrument indique qu’elle est P.
Nous sommes confrontés à une question bien connue, dite des "contextes opaques".
De ce qu’il est vrai que
Toth croyait qu’il existe un dieu nommé Osiris
on ne peut certes pas conclure
Il existe un dieu nommé Osiris, tel que Toth croyait dans son existence.
Ceci persiste, même si nous postulons raisonnablement que nous œuvrons avec des instruments fiables, dont les informations sont bonnes. Par ailleurs, de ce que Toth croit en Osiris, il ne suit bien sûr pas non plus qu’Osiris n’existe pas…

Ce qui précède est évident aux yeux de tout le monde aujourd’hui, quand il s’agit d’Osiris, mais pas quand il s’agit d’entités physiques. C’est trop contraire à nos habitudes. »
Jacques Croizer, DE LA MESURE, Qu’entend-on par fait physique ?, 2007

 
 
Note : L’auteur aurait aussi pu écrire : Ce qui précède est évident quand il s’agit de Toth, mais pas quand il s’agit d’instruments de mesure…

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0