Rupture

"quelqu’un qui salit devient propriétaire"

Accueil > Points de vue > Rupture > "quelqu’un qui salit devient propriétaire"

lundi 5 décembre 2011

On se pose toujours la question comment polluer et ne pas polluer, mais jamais pourquoi l’on pollue. C’est en fait intimement lié au droit de propriété : quelqu’un qui salit devient propriétaire ; si je crache dans votre salade, vous n’allez pas la manger.

C’est du Michel Serres (interview à Philosophie Magazine paru dans le hors-série "Le cosmos des philosophes").

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0