Pour qui l’on travaille

Métamorphose

Accueil > Points de vue > Pour qui l’on travaille > Métamorphose

dimanche 8 avril 2012

Depuis quelques temps, l’on entend parfois dans la bouche de personnes très sympathiques, très aimables, serviables même et pas idiotes, des propos inquiétants du genre : « les guerres ont du bon, elles régulent la population, la démographie ». Variantes : empoisonnement massif, catastrophes (naturelles ou artificielles), épidémies…

Qu’est-ce que cela signifie ? Une écologie armée, une écologie terroriste ? Il n’y a pas si longtemps courait dans les têtes des braves gens l’idée de l’existence de peuples inférieurs et d’individus inférieurs. Ces idées se transformèrent en projets (extermination, sélection génétique) qui connurent plus que des débuts d’exécution !

Il ne faut pas croire les idées innocentes. Il n’y a rien de plus puissant qu’une idée qui se répand sournoisement.

Le danger est grand.

Non, la bête immonde ne meurt pas, mais elle peut changer de forme !

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0