Rupture

Un idéal sarkozien (2)

Accueil > Points de vue > Rupture > Un idéal sarkozien (2)

mardi 1er mai 2012

Mais… au fait ! Pourquoi le Sarkozy ne nous parle-t-il pas des multinationales ? Ou plutôt, pourquoi nous parle-t-il à nous des frontières, de la nation et de la patrie, plutôt que d’en parler aux dirigeants et aux propriétaires des multinationales ? Qui est-ce qui les transgresse, les frontières, nous ou eux ?

C’est un grand clown, ce Sarco ; mais il parait que la politique est un spectacle…

 
Il n’est pas nécessaire de fermer des frontières pour défendre le local. Le mythe national n’est pas non plus nécessaire. Il serait plus payant, je pense, de démocratiser enfin l’économie, donc les entreprises. J’ai dis "démocratiser", à ne pas confondre avec "bureaucratiser".

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0