Une âme parmi les autres

Comment j’ai été castré (4)

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Une âme parmi les autres > Comment j’ai été castré (4)

dimanche 15 juillet 2012

Il y a trois ou quatre jours je me suis réveillé au milieu de la nuit et, entre deux sommes, j’ai écrit ceci (en pensant à mes trois précédents textes intitulés "Comment j’ai été castré" :

« Mais les choses sont sans doute infiniment plus simples. Tout ce que j’ai raconté précédemment n’est-il pas simple rationalisation et réflexions (conscientes) à partir d’une rationalisation (inconsciente) ? Nous voulons toujours avoir des raisons d’agir comme nous agissons ou comme nous venons d’agir, même celui qui vient d’agir sous suggestion hypnotique – nous nous trouvons quasi automatiquement une raison d’agir comme nous l’avons fait. Je sais cela depuis longtemps, je le dis même en sous-titre de mon blog, mais je l’oubliais.

La simple réalité, ma simple réalité est que, dans la plupart des situations, j’ai une réaction, un réflexe de crainte face aux gens. Ceci suite à un violent traumatisme dans ma petite enfance, ou bien à un traumatisme plus anodin mais répétitif. J’ai appris la fuite, alors je fuis. Sans raison.

Cependant, ces rationalisations inconscientes ont pu consolider et protéger le trauma initial, le rendant ainsi inaccessible et invulnérable. Ou presque invulnérable ? »

La nuit porte conseil, dit-on. Oui, mais il faut considérer que je n’avais qu’une demi-nuit (et la perspective d’avoir à me lever 3h30 plus tard pour me rendre au boulot) ! (rire)
Sérieusement, je crois que cette hypothèse de la rationalisation est, au moins, partiellement juste. Mais d’où viennent le ou les trauma initiaux ? Ce que je raconte sur les trois autres posts, et ailleurs, de l’environnement de mon enfance, a pu favoriser l’apparition des traumatismes en question, y participer même d’une façon ou d’une autre, et pas seulement en consolider les effets après coups.
Je ne saurai jamais vraiment ce qui s’est passé. Si dans mon entourage de l’époque il s’est trouvé une personne suffisamment clairvoyante pour voir, elle s’est gardée d’intervenir ou n’a pas su le faire, et a l’heure qu’il est elle a probablement emporté son secret dans la tombe.

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0