Ames perdues

Il n’y a que la foi qui sauve… la bêtise

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Il n’y a que la foi qui sauve… la bêtise

mercredi 8 août 2012

J’ai connu le père d’un enfant très timide qui se disait "ce n’est pas grave, cette timidité passera avec le temps !" C’était ce qu’il croyait, mais y avait-il pensé vraiment ? Non, il y croyait suffisamment pour ne pas y réfléchir. S’il y avait réfléchi, il se serait dit :

1— Cette timidité est dès à présent une souffrance.

2— Le temps n’agit jamais seul, il permet seulement aux circonstances d’agir. Quelles sont donc les circonstances qui ont permis l’apparition de cette timidité ? Ces circonstances sont-elles toujours présentes ? Comment les changer ?

3— La timidité constitue elle-même une circonstance qui, avec le temps, peut avoir des conséquences fâcheuses, et même très lourdes.

Il n’y a que la foi qui sauve… la tranquillité d’esprit.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0