Notes ouvertes

Dialectique de l’action et de la compréhension : le cas de la caricature

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Dialectique de l’action et de la compréhension : le cas de la caricature

samedi 22 septembre 2012

La compréhension d’un auteur,quel qu’il soit, passe par l’art de la caricature. Les prédicateurs sont à considérer comme des auteurs (quelconques).

Mais l’art de la caricature demande la compréhension de la personne que l’on caricature.

(Il est bien entendu que la foi n’a rien à voir avec la compréhension ; avec l’art, oui, comme motivation : la foi est du domaine de la sensation.)

 

(note) Il est des ouvrages et des périodiques qui traitent du monde et des "actualités" en ne touchant qu’à l’écume des choses. Tel est, à mon avis, le cas de Charlie Hebdo, qui aime aussi, à l’occasion, créer lui-même l’écume. Je ne le lis jamais et n’ai donc pas vu ses récentes caricatures – sauf la couverture intitulée "intouchables 2", et c’est déjà trop.

(ajouté le 18 janvier 2015) Il y a deux ans, j’oubliais que Mahomet (puisqu’il s’agissait en particulier de lui), n’est pas qu’un prédicateur aux yeux des musulmans, il est LE prophète. On touche alors à des croyances intimes qu’il est bon et nécessaire de respecter, même s’il peut être également légitime de chercher à les démolir. Je retranscris donc ici ce que j’écrivais dernièrement à ce propos dans un autre billet :

« On peut comprendre qu’il soit interdit de porter atteinte au drapeau dans la mesure où il est interdit de porter atteinte aux emblèmes religieux en général, mais pourquoi faudrait-il en plus connaître l’hymne national et saisir chaque occasion de le chanter ? A propos de l’interdiction, je pense que le respect des symboles est dû avant tout aux religions qu’on n’est pas censé partager, aux croyances des communautés étrangères, beaucoup moins aux nôtres. Car au sein de sa propre communauté, il faut être en droit et avoir la possibilité de remettre en cause les croyances, ce qui peut passer par un non respect des symboles. L’irrespect gratuit est, au mieux, une imbécillité, au pire une grande méchanceté, mais l’irrespect avec remise en cause explicite n’est pas forcément mauvais. Il peut être légitime de caricaturer le prophète comme le drapeau national ou Marianne, mais il est trop facile de se moquer des croyances des autres quand on prend les nôtres pour évidente vérité (d’où la nécessité du respect a priori des autres croyances). »

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0