Notes ouvertes

L’Internet et la révolution technocrate

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > L’Internet et la révolution technocrate

vendredi 30 novembre 2012

Dans quelle mesure Internet est-il autre chose qu’une simple suite du développement des communications que se donne la civilisation (et pas seulement les empires) ? Je parles-là d’un mouvement qui a commencé il y a plusieurs millénaires mais qui a connu une considérable accélération dans les derniers siècles du monde dit "Occidental" (les siècles capitalistes).

Dès le début, il s’agissait le plus souvent de transmettre commodément des ordres du sommet vers la base (de la pyramide) et des chiffres de la base vers le sommet.
Mais, dès le début également, il y eut aussi des utilisations horizontales des techniques de communication. Ne serait-ce que dans le cadre du développement des arts et du commerce.

L’apparition et la montée en puissance, dans le monde bourgeois, de la presse quotidienne et autres périodiques en tout genre s’inscrit dans ce cadre. Aujourd’hui, nous en sommes au réseau Internet. Ce dernier est particulier en ceci qu’il semble au moins aussi bien fait pour l’usage horizontal que pour l’usage vertical. C’est cela qui est nouveau. Et c’est à cause de cela qu’il est sous très haute surveillance policière, comme la rue et les lieux de rencontre jadis.

Comment le pouvoir bourgeois a-t-il pu donner naissance à quelque chose qui lui ressemble si peu ? Il n’a pas pu le faire, ce n’est pas lui qui a inventé Internet, ce sont ses techniciens de pointe, d’avant-garde même, les technocrates dont je parlais sur mes blogs en mars 2007 et 2009. C’est la technocratie dans sa phase montante ("révolutionnaire") qui a créé le réseau de communication nommé Internet.

 

(note ajoutée le 3 décembre) En même temps, la mise en œuvre et le fonctionnement d’Internet n’ont rien d’horizontal, et il s’y développe des puissances tout ce qu’il y a de plus verticales !

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0