Rupture

La bataille de Notre-Dame-des-Landes

Accueil > Points de vue > Rupture > La bataille de Notre-Dame-des-Landes

samedi 1er décembre 2012

 

"Anonymous France ► Op #NotreDamedesLandes ZAD partout"

 

Les extraits vidéos ne montrent malheureusement pas le joueur de flûte dans la bataille de samedi dernier, ni les deux personnes opposant leur nudité aux forces de l’ordre établi le même jour, ni les danseurs opposant leur danse. Ils ne montrent pas, non plus, la cuisine collective, les repas chauds végétariens servis jusque sur la barricade, les pique-niques du week-end réunissant madame et monsieur tout le monde et leurs enfants, les dizaines de personnes qui apprenaient à chanter un chant hopi dimanche soir devant les nouvelles constructions en bois du site réoccupé, ni le bon pain du boulanger dont la boulangerie fut détruite en octobre par les forces de l’ordre établi…
Et tout cela, en cette saison sur cette tête de bassin versant riche en argile, le plus souvent dans la boue.

 
De violents anarcho-autonomes, disent-ils au gouvernement et (souvent) dans les medias…

Ils sont, certes, une minorité. Mais, en face aussi ils sont une minorité, et bien plus ridicule encore, nos maîtres [1] !

[1Je ne parle pas de nos élus, je parle des maîtres du peuple et de ses élus, les bénéficiaires de la folle activité capitaliste, les kleptocrates. Même s’il peut y avoir, parfois, de vrais maîtres infiltrés parmi les élus, et des élus qui s’enrichissent au point de rejoindre le rang des maîtres… Le peuple est tellement aveuglé !

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0