Rupture

Le sens de l’Histoire

Accueil > Points de vue > Rupture > Le sens de l’Histoire

dimanche 30 décembre 2012

J’admire ce que font en ce moment les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, mais je n’aime pas toute leur littérature. Ils n’écrivent peut-être pas tellement, d’ailleurs, ayant mieux à faire. Mais parfois ils émettent d’étranges signaux à mes yeux… Sur le texte annonçant leur festi-ZAD de la résistance, en particulier.

« Qui nous juge n’est pas né à l’esprit, à cet esprit de Liberté que nous voulons dire, et qui est pour nous bien au-delà de ce que vous appelez la liberté. Gare à vos logiques, Mes-sieurs-dames, vous ne savez pas jusqu’où notre haine de la logique peut nous mener. Il faut lutter sans plus attendre pour l’apparition concrète de l’ordre mouvant de l’avenir. »

Bon, je vais me permettre de donner un avis (je n’ose dire "un jugement") : haïr la logique (en général) est tout à fait stupide et je ne partage pas du tout cette haine, elle m’étonne d’ailleurs grandement ! On peut haïr une logique du chiffre, du quantitatif, ou une logique du terrorisme, etc. Mais haïr la logique, alors là… Pourquoi la haïr ? La logique ne s’oppose pas à la poésie !
En revanche, j’aime bien cette notion "d’ordre mouvant de l’avenir".

Il est aussi question, dans ce texte, de "forces réactionnaires", de "société réactionnaire" et de "réactionnaires qui veulent que l’histoire fasse machine arrière". Mais il est normal que des personnes haïssant la logique ne s’aperçoivent pas que ce sont elles qui veulent arrêter la marche du monde (afin de le remettre en route dans une autre direction), que ce sont elles qui cherchent même à ce que, sur certaines questions tout au moins, l’histoire fasse machine arrière (privilégier les champs et les haies plutôt que le béton et le bitume…). Ce contre quoi elles luttent est un mouvement industriel capitaliste dont les racines remontent au XVIIIe et au delà, qui a rendu possible et animé la révolution de 1789 (l’ordre ancien était un frein pour ce mouvement). Je trouve totalement illogique de traiter les défenseurs de ce mouvement de "réactionnaires" ; au contraire, on peut dire qu’ils sont les dignes représentants de la révolution en marche (si l’on admet que, objectivement, l’essentiel dans la Révolution, ce ne sont pas les droits de l’homme mais les droits de l’entrepreneur industriel et financier et ceux du consommateur).

Je trouve d’autre part illogique de parler d’un "ordre mouvant de l’avenir" et de laisser entendre que l’Histoire a un sens déterminé – parce qu’on continu à croire, sans doute, que l’Histoire possède un sens déterminé.

L’Histoire n’a pas de sens déterminé mais elle a le sens de l’humour. Elle sait semer la confusion dans les esprits et les communautés. Qui veut arrêter la marche actuelle du monde traite ces adversaires de "réactionnaires", et qui poursuit avec énergie et enthousiasme cette marche du monde traite les siens de "révolutionnaires" ! De sorte que personne ne voit que le capitalisme est le mouvement qui a "fait table rase du passé" puis table rase du présent et commence à faire table rase du futur.
Dans les têtes, le monde est à l’envers. Mais c’est parce que, dès le départ, la Révolution fut une arnaque : il y avait les rêves d’un peuple et les projets des politiciens (déjà), les politiciens manipulant le peuple, bien entendu (c’est leur métier).
Mais ce que j’en dis, moi… C’est ma logique qui me le fait penser.

N’oublions pas, cependant, que la ZAD, ce n’est pas une seule voix mais des centaines, voire des milliers…

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0