Rupture

Ces morts-vivants, grands serviteurs de nos maîtres

Accueil > Points de vue > Rupture > Ces morts-vivants, grands serviteurs de nos maîtres

vendredi 11 janvier 2013

Philippe Grosvalet, président PS du Conseil Général de Loire-Atlantique, à propos de l’opposition à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes :

Ce qui devrait faire rêver les gens, c’est la capacité que l’aéroport pourra leur donner pour les transporter, pour leurs études, pour leur travail, pour leurs vacances… Et aussi pour accueillir des centaines de milliers de touristes qui viennent du monde entier pour visiter nos belles régions. C’est cela qui devrait faire rêver !

Alexandre Mazzorana-Kremer, vice-président de Nantes-Métropole et "membre de droit" du bureau national du Parti Radical de Gauche, sur le même sujet :

A Notre-Dame-des-Landes, l’écologie politique, les mouvements décroissants et l’ultra-gauche ont du mal à cacher leurs tendances violentes. Ils n’hésitent pas à ruer de coups des parents inquiets, venus chercher leurs filles égarées dans ce véritable bidonville. Là-bas, cette éco-milice nuit à la tranquilité publique et viole délibérément le droit.

[…]

Car à Notre-Dame-des-Landes, nous avons affaire avec ce que le pire visage de l’écologie, qui tend au totalitarisme, contre le progrès et contre l’humain. Les bruits de bottes des chemises vertes se font délibérément entendre…

 

Ainsi donc, le président PS du Conseil Général de Loire-Atlantique rêve, entre-autres… de dicter les rêves des gens. Mais ce n’est pourtant pas de ce côté-là qu’Alexandre Mazzorana-Kremer (qui ne se relit pas) prétend voir du totalitarisme, mais chez les occupants de la ZAD qu’il qualifie de "milice". Pour qu’il puisse voir là du totalitarisme, il faut que ce délégué aux technologies de l’information et de la communication, Innovation et transferts technologiques à Nantes-Métropole soit équipé de lunettes à réalité augmentée, ce n’est pas possible autrement !

Mais il faut reconnaître qu’il sait rétrograder. Car si le 5 janvier il parlait de parents rués de coups, le 10 c’était devenu :

Lorsque des manifestants se montrent violents vis à vis des forces de l’ordre, ou vis à vis de simples particuliers (agent de sécurité privé), ou menacent physiquement des parents venus chercher leurs filles mineures, les élus de la République ne doivent en aucun cas cautionner ouvertement ou même tacitement de telles exactions. Contrairement à ce qu’ils ont écrit dans leur communiqué paru dans le Ouest-France du jour, je ne les ai jamais entendus condamner publiquement les violences des manifestants… Ne pas condamner de tels actes revient à les encourager et donc à s’exclure soit même du cadre républicain.

Bon, c’est encore de la "réalité augmentée", mais après correction d’un bug…

 

Les rêves des grands serviteurs de nos maîtres sont identiques aux discours publicitaires irradiés par le monde et la société capitaliste, comme si ces derniers les avaient déjà réduits à l’état de morts-vivants. C’est précisément pour échapper à ce destin funeste que les occupants de la ZAD s’y sont mis à vivre pour de vrai.

 

Sources : http://labauleplus.com/index.php/actualites/221-le-president-ps-du-conseil-general-de-loire-atlantique-lance-la-contre-attaque-des-partisans-de-l-aeroport-de-notre-dame-des-landes

et http://www.alexandre-mazzorana-kremer.fr/

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0