Notes ouvertes

L’Europe vu d’Afrique et "l’identité"

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > L’Europe vu d’Afrique et "l’identité"

samedi 27 avril 2013

Lu sur un media africain :

« La plupart des pays européens rêvent désormais de refonder des communautés pures, sans étrangers. C’est qu’en plus de ne plus avoir grand-chose à dire au monde, ils ne veulent, en outre, ne rien apprendre du reste du monde. »
Achille Mbembe

Si beaucoup, dans les pays européens, rêvent "de refonder des communautés pures", ce n’est heureusement pas le cas de tous les européens ni, je pense, d’une majorité d’européens. Malheureusement, ce genre de "rêve" est toujours instrumentalisé par des êtres en mal de pouvoir, ce qui favorise grandement leur propagation. Pour le pire, jamais pour le meilleur.

Cette instrumentalisation utilise des concepts comme celui très à la mode d’identité. Mais personne n’a jamais prouvé que les êtres humains éprouvaient un tel besoin identitaire. Nous, humains, avons besoin de nous sentir enracinés dans le monde ; enracinés dans le monde et dans la société, mais pas dans un passé mythique ni même nécessairement au sein d’un peuple particulier. Les plantes ne s’enracinent pas dans le passé mais au fond d’une terre tout ce qu’il y a de plus présente, actuelle et pleine de vie, de nourriture. Nous nous enracinons au milieu de nos semblables, milieu rempli de nourritures sensibles, émotionnelles, intellectuelles, spirituelles et charnelles, pas dans l’Histoire ! Comment pourrions-nous nous enraciner dans des contes ?

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0