Rupture

Langue de bois syndicale, ou humour noir ?

Accueil > Points de vue > Rupture > Langue de bois syndicale, ou humour noir ?

jeudi 1er mars 2007

« Nous avons senti une réelle volonté de la part de la direction de démultiplier des actions et de rendre compte de leurs résultats »

Ainsi parle un administrateur salarié de chez Renault suite aux décisions prisent par sa direction pour essayer de contrer, d’enrayer, la vague de suicide au Technocentre de Guyancourt. Ils ont un curieux langage, les syndicalistes, aujourd’hui ; "démultiplier des actions" ? "rendre compte des résultats" ?
C’est sans doute de l’humour, un humour mal perçu parce que Le Monde – qui rapporte ces propos – a coupé un peu court la citation. Enfin, il est possible de se dire ça, que c’est de l’humour… noir. Mais j’ai du mal, et pour un peu, je me mettrais à aimer les "travailleurs, travailleuses !" de Laguiller. C’est dire…

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0