Ames perdues

A propos de propagande moderne

Accueil > Points de vue > Ames perdues > A propos de propagande moderne

vendredi 14 juin 2013

« Les femen "luttent" totalement dans le sens du courant dominant. Elles sont révolutionnaires », écrivais-je içi même l’été dernier. Je me suis demandé, depuis, devant l’évolution internationale et particulièrement sud-méditerranéenne de ce mouvement, si je ne me trompais pas quelque peu. Mais voilà qu’un propos d’Inna Schevschenko rapporté par nawaat.org me rassure, si j’ose dire. A propos de la condamnation à quatre mois de prison ferme des femens européennes intervenues en Tunisie, elle a déclaré : « Cette décision montre que le pays s’éloigne un peu plus des standards de la modernité. Quand on voit comment la justice tunisienne s’est comportée envers des femmes européennes, on ne peut que craindre le pire pour Amina, une jeune tunisienne. » Ce que j’affirmais cet été est donc bien vrai, Inna Schevschenko soutient "les standards de la modernité" !

En même temps, ça se comprend ; c’est bien la modernité qui a commencé à libérer la femme de l’oppression mâle. Mais il serait pourtant souhaitable, pour un avenir plus démocrate et moins industriel, que les femmes commencent à se libérer de la modernité.

Et je continue de penser que la poitrine féminine n’est pas un bon support publicitaire parce qu’elle est déjà, entre autres, une publicité, une publicité pour la femme qui la possède (si ce n’est pas une publicité, alors il faut continuer à se demander pourquoi les seins de la femme ont jusqu’à présent évolué ainsi) [1].

 

N.B. Quant à mon usage et à ma compréhension du mot "révolutionnaire", je m’en suis récemment expliqué sur un blog Médiapart.

[1Mais veuillez noter, tout de même, que celui qui écrit ces lignes est un « pseudo mâle vicelard et frustré adepte de la "branlette" » (formule empruntée à un commentateur d’un blog de chez Médiapart, un commentateur qui ne parlait pas de moi – mais peut-être est-ce parce qu’il ne me connait pas).

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0