Ames perdues

Torses nus, pissotières et féminisme

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Torses nus, pissotières et féminisme

mardi 30 juillet 2013

Un article de Libération (de juin dernier ; Libé, moi…) nous rappelle (ou nous prévient) que tout individu à le droit de se promener nu au-dessus de la ceinture à New-York…

Un combat hyper important et essentiel, cela va de soi. Il en va de l’égalité.

Bon, moi, l’autre jour à la fête, un peu après avoir bu mes deux pintes de bières (ben quoi ? simple mise en condition !), peu de temps après avoir bu mes deux pintes, j’ai quand même eu un peu honte d’aller pisser tranquillement sans attendre en remontant une queue d’une dizaine de filles. Un combat sans importance ? Il n’en va pas de l’égalité, là ?

Comme le monde est bizarre. Et comme les féministes (certaines) sont bizarres. A moins que ce ne soit plutôt les médias, parce que je crois vaguement me rappeler que certaines féministes ont quand même, ces dernières années, soulevé ce problème des pissotières. Mais les seins nus, c’est plus photogénique.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0