Questions sur la science, questions scientifiques

Gerald Bronner

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Questions sur la science, questions scientifiques > Gerald Bronner

mardi 30 juillet 2013

Lu sur le blog "Sciences" de Libération :

Nos économies seraient « ralenties » par la peur des technologies, estiment nombre de responsables politiques. Vos recherches sur la « démocratie des crédules » confirment-elles cette idée ?

Gérald Bronner : Oui. Sans préjuger de l’intérêt des OGM ou des gaz de schiste, ces technologies ont effectivement trouvé, en Europe, des freins à leur déploiement liés aux craintes exprimées par les populations. Allant même jusqu’à la destruction d’expériences de la recherche publique pour les plantes transgéniques. Ces propositions technologiques font d’ailleurs parfois l’objet de débats publics au sens de la loi Barnier - mis en œuvre par la Commission nationale du débat public - dont la tenue même a été empêchée par des militants (sur les nanotechnologies ou, récemment, sur l’enfouissement des déchets nucléaires). On peut s’attendre à ce type de réaction sur la biologie de synthèse. Or, sur le plan économique, il y a là le risque d’une perte de compétitivité économique d’autant plus importante que notre atout majeur réside dans l’innovation. Cette perte se traduit par des drames humains, comme le chômage. Il existe une armée invisible de victimes de normes excessives qui freine l’innovation, et dont le coût détourne l’argent public, par exemple de politiques de santé plus rationnelles.

Etc., etc. (la suite sur le blog en question)

Qu’est-ce que c’est que ce type, un mouton, un vendu ou un imbécile ? A voir sa tête, je penche pour le mouton. Avec peut-être un zeste d’imbécilité. Mais je suis parfois bien naïf.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0