Peuples sans limites

Art, folklore et culture en Turquie

Accueil > Points de vue > Peuples sans limites > Art, folklore et culture en Turquie

dimanche 17 novembre 2013

Des danses qui sont nées par et pour le divertissement et le bonheur collectif, que l’on transforme en pure discipline (pas encore olympique)…

 

 

La volonté est-elle d’effacer les différences (et l’histoire) en folklorisant les vieilles pratiques populaires, en en faisant des disciplines artistiques pour l’école (nationale) et pour le spectacle ?

 

 

Quoi qu’il en soit, ce qu’ils font des danses rituelles issues des cem alévis est pour moi un joyau (voir ci-dessus à la 36e minute, ainsi qu’à la fin de mon post Peuple et identité) !

Je n’ai pas d’infos sur ce qui commence vers 00:51:30, mais cela pourrait bien être aussi dérivé d’une danse rituelle. Ainsi que l’essentiel de la première danse.

Ils sont cons, les turcs, de garder tout ça pour eux !

 

Mais il se peut que je dise des conneries, à cause de mon ignorance. Il se peut que je sois tombé sur un événement exceptionnel, un événement créé par l’Université du Bosphore (encore elle !) : Kardeş Türküler. Voici ce qu’en dit le wikipedia anglais [1] :

Kardeş Türküler (translated either as "Brotherly Songs" or as "Ballads of Fraternity") was conceived in 1993 as a series of stage performances given by the music branch of the Folklore Club at Boğaziçi University in Istanbul, Turkey.

The diverse ethnic groups in this ancient part of the world initially gave cause for the concerts to have artists perform interpretations of Anatolian folksongs in Turkish, Arabic, Kurdish, Assyrian, Azerbaijani, Georgian and Armenian.

Under the auspices of the Boğaziçi Performing Arts Ensemble (BGST), formed in 1995, the program used the concert stage to advance the ideals of common ancestry and celebration of diversity as a foil to cultural polarization and ethnic tension.

Forthwith, the musical heritage of the Laz, Georgian, Circassian, Roma, Macedonian and Alevi cultures were all incorporated into the program.

The scholarly collection and research of the diverse folklore traditions of the region is an important part of BGST’s activities, but Kardeş Türküler has been intent on forging its own music tradition as well.

Il se peut que je ne dise pas vraiment de conneries…

 
En tout cas, il se regarde, ce spectacle ; bon dieu, il se regarde, pas besoin de comprendre la langue !

[1Il y a beaucoup mieux que l’article wikipedia : le site, avec version en anglais, de Kardeş Türküler, http://kardesturkuler.com/ingilizce/biz.htm !
Et j’ai vraiment dis une connerie : les turcs ne gardent pas tout ça pour eux, Kardeş Türküler a tourné en Europe depuis 1998 (mais voir aussi à ce propos ce que je disais dans "Le bal des Lazes"). Kardeş Türküler est connu, c’est moi qui ne connais rien !

(ajouté le 11 mai 2014) D’ailleurs, Kardeş Türküler sera en concert à Saint-Nazaire le 1er août prochain au festival Les Escales.

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0