Ames perdues

Publié le 22 décembre sur blog.fr

Parade nuptiale chez les tchétchènes

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Parade nuptiale chez les tchétchènes

lundi 23 décembre 2013

(j’ignore le vrai nom de cette danse et de ces musiques [1])

(je n’ai pas pu traduire le titre de cette vidéo et n’ai pu réellement localiser ces images ; mais si ce n’est pas en tchétchénie, alors c’est très probablement à côté – éventuellement, chercher à partir de l’immatriculation des voitures à 00:38)

 

 

Ne vous y trompez pas, la vidéo ci-dessus est un poème, non un documentaire, c’est pourquoi elle ne comporte aucune explication et n’est accompagnée d’aucune description. Je le tiens de l’auteur lui-même, rencontré au festival Les Orientales de St Florent le Vieil cette année, où il projetait sans paroles un poème d’images et de musiques sur la Tchétchénie et un autre sur des musiques sacrées en Indonésie. Il croit qu’il est inutile de donner le contexte, que le spectateur doit se contenter de recevoir et d’interpréter à sa manière, ou même simplement de ressentir sans se poser de questions. A St Florent le Vieil, une bonne partie des rares spectateurs était venu voir des reportages, des documentaires – le programme du festival laissait entendre qu’il s’agissait de cela. Vincent Moon (un pseudo) a été très surpris par certaines réactions, qu’il n’a pas compris.

 

 

[1Il se pourrrait que cette danse, ou cette pratique, s’appelle tout simplement Lovzar (Ловзар). C’est en tout cas un nom que l’on retrouve en général dans l’intitulé des vidéos. Et, à en croire Youtube, les tchétchènes ne danseraient que cela : je n’ai pas trouvé trace d’autres danses tchétchènes pour le moment, et les spectacles folkloriques de danses tchétchènes sont des broderies autour de cette "lovzar" ( http://youtu.be/FG7cKvY5snc ). D’après mes premières recherches, tout au moins.

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0