Ames perdues

Parades des géorgiens

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Parades des géorgiens

vendredi 27 décembre 2013

Combat de coqs :

 

…et de poules :

 

Curieux !
 

 

Ah, ouf, j’aime mieux ça !

 
 

Note ajoutée le 29 décembre : J’aurais pu interpréter les deux premières vidéos autrement, en me disant que, sans doute, l’homosexualité était particulièrement développée en Géorgie, voire culturellement dominante. Sauf que les danseurs de même sexe dansant ensemble face à face ne le font pas de manière différenciée, ils rivalisent ; ils ne jouent pas chacun leur partie, ils s’affrontent sur le même terrain. Il n’y a donc, là, pas la moindre trace d’homosexualité, comme chacun s’en rend compte au premier coup d’œil.

Pour ne pas en rester à l’affrontement, il faut se différencier. Pour coopérer, il faut se différencier.

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0