Rupture

Eléments pour une théorie des échanges - 2de édition

Accueil > Points de vue > Rupture > Eléments pour une théorie des échanges - 2de édition

mardi 8 avril 2014

(VOIR ÉDITION JUILLET 2016)

Préambule

1 - Il y a valeur d’usage lorsqu’il y a un usage. C’est-à-dire que la naissance d’un usage crée une valeur d’usage. Cette valeur d’usage est donc intimement liée à une culture. Elle n’a, par contre, aucun rapport avec le travail producteur, ni avec le travail échangeur – distribution, logistique…

2 - Une valeur d’usage a depuis longtemps été donné au blé. Mais il est possible de spéculer sur la valeur d’échange de ce blé en anticipant (plus vite que les autres) les conséquences de conditions météorologiques défavorables à la production du blé. Si le blé poussait tout seul en abondance chaque année, s’il se moissonnait tout seul, si la farine se faisait toute seule et se transportait toute seule auprès de ses utilisateurs, le blé et la farine n’auraient pas plus de valeur d’échange que l’air atmosphérique puisqu’il n’y aurait pas même besoin d’échange. C’est la difficulté de l’échange qui crée la valeur d’échange, la valeur d’échange est proportionnelle à la difficulté de l’échange. Spéculer consiste à s’approprier un bien (quelque chose possédant une valeur d’usage), puis à augmenter les difficultés de l’échange de ce bien. Les œuvres d’art prennent beaucoup de valeur dans la mesure où elles ne s’échangent pas mais conservent une valeur d’usage (phénomène entièrement culturel).

3 - En ces temps technologiques, il est une autre manière de spéculer qui peut s’avérer plus simple et plus sûre. Elle consiste à s’approprier un non-bien – quelque chose qui n’a pas de valeur d’usage –, puis à le transformer en bien en lui inventant une valeur d’usage (depuis quelques siècles, le culturel est de plus en plus souvent d’origine marchande).

4 - Les spéculateurs que sont, fondamentalement, tous les financiers, ont donc intérêt à complexifier les échanges. C’est ainsi qu’une part croissante du travail humain, du travail vivant, est détourné de la production véritable vers les échanges – transport, stockage, emballage, publicité, imprimerie, distribution,…

5 - De la même façon, une part croissante du travail humain est détourné de la production de biens (déjà reconnus comme biens), vers l’invention de valeur d’usage – recherche et développement, sondages, publicité…

6 - Il est connu depuis la nuit des temps que les spéculateurs sont des nuisibles. Comment se fait-il que, dès le XVIIIe siècle au moins, nous nous soyons mis à les honorer, et à respecter leur théorie, sans même qu’ils aient besoin de se déguiser ? Parce que, tout à coup, ils faisaient progresser le monde.

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0