Peuples sans limites

Pour la destruction des reliquaires

Accueil > Points de vue > Peuples sans limites > Pour la destruction des reliquaires

mercredi 30 avril 2014

« Bretagne réunie et l’Institut culturel de Bretagne se fâchent contre la récupération du château de Nantes par le Val de Loire

À l’occasion des 500 ans de la disparition d’Anne de Bretagne, une offre culturelle est proposée par "six châteaux du Val de Loire intimement liés à la destinée exceptionnelle d’Anne de Bretagne", parmi lesquels celui de Nantes.

Colère de l’association Bretagne réunie et de l’Institut culturel de Bretagne, qui dénoncent "un amalgame" entre les châteaux du Val de Loire, et le château breton qu’est celui des ducs de Bretagne à Nantes. À l’époque de la naissance d’Anne de Bretagne, ce dernier, en effet, était une importante pièce de défense d’un duché menacé par les rois de France.

Par ailleurs, le Val de Loire des rois de France, entité géographique, humaine, et historique inscrite au patrimoine mondial, s’arrête près d’Angers.

Les associations voient dans l’opération "une manipulation, une falsification historique et culturelle" dont l’effet, disent-elles et de gommer l’identité bretonne de Nantes.

Elles ont écrit à l’Unesco pour lui demander d’intervenir "avec la plus grande fermeté".

Plus d’informations dans Ouest-France Loire-Atlantique du mercredi 30 avril, et dans notre édition numérique. »
Ouest-France, Anne de Bretagne. La colère des associations bretonnes, 30 avril 2014.

Voilà des questions bien graves et de la plus haute importance, en effet !

Si seulement je pouvais croire qu’il ne s’agit-là que de propos de fin de banquet trop arrosé !!!

Je ne sais pas dans quoi ils sont tombés quand ils étaient petits, un tonneau de cidre, de chouchen ou de muscadet… Comment peut-on, aujourd’hui, avoir envie d’entretenir le souvenir d’un duché et d’une duchesse ? A la rigueur, je pourrais comprendre de la part de monarchistes, mais ces gens-là sont fréquemment "de gauche", modernes en tout cas…

Beaucoup de choses en ce monde me demeurent bien mystérieuses…

Personnellement, je serais plutôt partisan de foutre les reliques d’Anne de Bretagne dans la Loire, ou même mieux : dans le fleuve Amour ; pas pour le nom de ce fleuve mais parce que c’est loin ! Quant aux châteaux, j’ai la faiblesse d’aimer leurs ruines.

J’y songe ! Il pourrait y avoir un rapport avec le projet de refonte des régions… Raison de plus pour envoyer paître tous ces assoiffées d’identité à base de territoire (et donc de pouvoir).

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0