Ames perdues

Connaître, c’est faire

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Connaître, c’est faire

samedi 30 août 2014

« Par la crainte et la joie uniquement, on ne peut bien connaître les choses. » (« A través simplemente del temor y la alegria no se pueden conocer bien las cosas. »)
José Maria Arguedas, El zorro de arriba y el zorro de abajo (Le renard d’en haut et le renard d’en bas), édition critique, Madrid, Consejo Superior de Investigationes Cientificas, 1990, p.80. Cité (et traduit) par José Antonio Giménez Micó in L’irruption des autres, p.205.

Eprouver seulement, c’est subir. Pour connaître bien il faut agir, c’est-à-dire participer. Ne serait-ce qu’intellectuellement (il ne suffit pas de contempler les astres pour connaître le cosmos, mais nous ne pouvons pas, non plus, les aider à se mouvoir).

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0