Notes ouvertes

Des chasseurs-cueilleurs au secours de l’aveugle occidental

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Des chasseurs-cueilleurs au secours de l’aveugle occidental

vendredi 19 septembre 2014

Dans cette salle où l’on voit en grand nombre des empreintes de talons dans l’argile, sans traces de l’avant du pied, les préhistoriens s’accordaient à considérer que des danses rituelles s’étaient déroulées dans ce vaste espace martelé par les talons d’un groupe d’individus. L’œil des pisteurs [des Bochimans de Namibie] y a vu en réalité les pas de deux individus, ceux d’un homme adulte et ceux d’un jeune garçon. Ils ont démêlé leurs allées et venues et reconstitué l’histoire la plus probable. Les deux hommes ont, en plusieurs allées et venues, été prélever de l’argile dans un coin de la grotte, avec lequel ils ont modelé les deux bisons d’argile qui se trouvent encore au centre de la salle. Puis ils sont partis. La forme de leurs empreintes s’explique par la mollesse du sol et par la charge qu’ils portaient.

http://modesdevivre.blog.lemonde.fr/2014/09/19/le-rapport-au-sacre-ne-resume-pas-le-mode-de-vie-des-premiers-hommes/ (le titre du billet n’est pas à la hauteur de son contenu)

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0