Rupture

Eléments pour une théorie des échanges - avant-propos (1re édition)

Accueil > Points de vue > Rupture > Eléments pour une théorie des échanges - avant-propos (1re édition)

samedi 10 janvier 2015

(VOIR ÉDITION JUILLET 2016)

Avant-propos

S’il existe une science ou un art de l’économie véritable, c’est l’art de tirer le maximum du minimum dans nos activités de production. C’est donc une science de la production, non des échanges. Les échanges étant, par nature, hors du domaine de l’économie, il ne peut y avoir économie véritable dans un monde qui mesure l’efficience de sa production par les échanges.

Si c’est pourtant le marchand qui a inventé une science dite économique, c’est parce qu’il a toujours été vital pour lui, dans son activité sociale, de savoir tirer le maximum du minimum. Dans sa spécialité : les échanges. Alors que, par commodité, il avait acquis l’habitude d’évaluer ses résultats du seul point de vue quantitatif. Au contraire de l’artisan, de l’éleveur, du laboureur, confrontés essentiellement à des problèmes qualitatifs : qualité de la matière première, météo, etc.

Ce que le monde marchand a osé nommer "économie politique", n’a pas grand chose à voir avec l’économie. Sans cela nous ne nous serions jamais si amplement heurtés à des problèmes dits "écologiques" – parce que, eux, sont bel et bien économiques.

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0