Pour qui l’on travaille

Pour qui l’on manifeste ?

Accueil > Points de vue > Pour qui l’on travaille > Pour qui l’on manifeste ?

dimanche 11 janvier 2015

22 juillet 2011, Utoya, Norvège : 77 personnes assassinées. Je n’ai pas souvenir qu’il y ait eu, les jours suivants, des manifestations populaires monstres dans toute la Norvège, "contre la terreur" ou "contre la barbarie" ou je ne sais quoi, avec présence de dizaines de chefs d’Etats, et des manifestations à l’étranger. Quelles sont donc les différences essentielles entre les massacres d’Utoya et ceux de Paris ? Le lieu, l’époque, le pays, les victimes, les tueurs, les chefs d’Etats, les peuples, la géopolitique internationale, la situation économique, la situation et les pratiques politiques intérieures, la situation politique européenne ?

Il est vrai qu’en France on a l’habitude de processionner dans les rues pour un oui ou pour un non, mais tout de même…

Il y a aussi ces "marches blanches" qui s’y multiplient ces derniers temps… Qu’est-ce que cela veut dire ?

Mais il n’y a peut-être pas à se poser tant de questions. La raison de toute cette agitation doit probablement se lire dans la nouvelle que voici :

Les ministres de l’Intérieur de 11 pays européens et le ministre américain de la Justice Eric Holder ont convenu dimanche à Paris de renforcer la lutte contre le terrorisme notamment en ciblant davantage les contrôles aux frontières extérieures de l’UE. Cette réunion internationale exceptionnelle intervient quelques jours après les attentats qui ont ensanglanté la capitale et alors que des centaines de milliers de personnes et de nombreux chefs d’Etat étrangers s’apprêtaient à manifester dans les rues de Paris en hommage aux victimes.

( http://www.ouest-france.fr/charlie-hebdo-europe-et-etats-unis-renforcent-la-lutte-antiterroriste-3107607 )

Il y a des morts pas encore enterrés qui risquent de se réveiller pas contents…

P.-S.

Pour les esprits simplets, tels ceux de nos gouvernants, le malheur vient toujours de l’extérieur, jamais de soi-même. La souffrance est forcément causée par l’action d’un ennemi, non par nos propres fautes. « Suivre une mauvaise politique, nous ? Impossible, la science est avec nous ! Et la nation aussi, d’ailleurs, comme nous venons d’en faire la démonstration. » Voilà ce que nos gouvernants semblent nous dire, sans prêter attention aux quelques scientifiques qui les mettent en garde, en particulier, contre les pratiques actuelles de l’Education Nationale, pratiques liberticides à tendances totalitaires d’une institution qui, par principe d’égalité et d’uniformité, ne veut rien savoir des réalités humaines, culturelles et sociales des élèves (voir ici).

P.-S. 2 : http://jean-claude-kimbungu.blog.fr/2015/01/11/rdc-je-suis-2016-et-c-est-bien-apres-que-je-suis-charlie-19959731/

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0