Ames perdues

La vie de tous les jours

Accueil > Points de vue > Ames perdues > La vie de tous les jours

vendredi 6 mars 2015

Sur la version ledevenir.org de mes blogs (celle-ci, donc), j’ai été amené à supprimer la possibilité de commenter mes billets à cause d’une ancienne relation à moi qui trouve très amusant d’envoyer en guise de commentaires des messages du genre :

(en réponse à un autre commentateur) « Cher monsieur,
C’est à une sorte de crétin que vous vous adressez, et vous ne pourrez le convaincre que d’une seule chose : son évidente supériorité scientifique sur ses absurdes contemporains qui ont besoin de laboratoires, d’études, de livres, et autres imbécillités dont se passe sa génialité. Flattez-le, abondez dans son sens, indiquez-lui plutôt des recherches inédites, faites-le écrire sur des sujets improbables : des objets inertiels dans l’espace plié de James Frégoli… » (début de son message du 1er septembre 2013, sur "Relativités")

« "Le Devenir.org remonte les queues, même celles des filles !" inscription trouvée sur l’un des escaliers du Passage Pommeraye. Salut Hélène » (le 3 septembre 2013, sur "Le sexe a été une manière d’assurer la domination américaine" – je n’ai pas pris la peine d’aller voir au Passage Pommeraye)

« "Tout ce que tu n’as pas directement vécu s’est éloigné dans une masturbation." pauvre demeuré » (le 4 septembre 2013 sur le même billet – cela pourrait être pris comme un message affectueux, après tout, mais de la part de la personne en question, c’est peu probable)

Etc. J’avais une première fois désactivé les commentaires, pour me débarrasser l’esprit, et mon site – que je considère comme l’un de mes précieux outils de travail –, de ses pollutions. Je les avais réactivés début décembre 2014. Cela a donné un peu plus tard :

« Il est remarquable, deux siècles plus tard, que mes premiers travaux sur les mystères de la marchandise, et conséquemment sur le travail, inspirent toutes sortes de métaphysiciens - combien d’anges peuvent-ils tenir sur une tête d’épingle ? J’apprécie vos bouffonneries à leur juste mesure : "sources artificielles d’énergie", "source non-humaines de calcul" et tutti quanti, et si nous rétablissions l’existence de dieu ? Que pensez-vous de la providence divine… » (début de son message du 21 février 2015 sur "L’objectif du développement", avec le pseudo "KARL MARX")

ou encore :

« <quote></quote>
<quote></quote> » (le 22 février 2015 sur "Durée de vie d’une poule (2)")

J’ai donc à nouveau supprimé la possibilité de commenter (dont ce bonhomme était le seul à se servir) sur mon site "LE DEVENIR". Et voilà que tout à l’heure je reçois un coup de fil sans paroles, avec juste de la musique, une musique évidemment choisie pour me faire penser à mon "boum, boum, boum !" d’hier dans cette rubrique ("Âmes perdues")…

Voilà. Lors de mon déménagement d’il y a trois ans, j’avais décidé de demander à ne pas figurer dans les annuaires (à cause de ce même bonhomme), mais j’ai eu des difficultés à faire faire mon changement par mon fournisseur, et du coup j’ai oublié.
Résultat : je me suis payé, cher, un nouveau cylindre de serrure pour ma porte d’entrée. Parce que le type en question ne se gêne pas s’il lui prend la fantaisie d’entrer chez quelqu’un qui ne l’a pas invité, même en son absence (il l’a déjà fait). Ma porte d’entrée est facile à défoncer, mais cela fait du bruit et laisse des traces (s’il prend ces propos pour une provocation, libre à lui d’y répondre, mais je serai alors obligé de porter plainte, et je ne sais pas si je le ferai contre x).

Vous vous demanderez peut-être ce que j’ai bien pu faire à ce mec… Ben, rien, j’ai seulement cessé de collaborer à des œuvres "révolutionnaires" – œuvres qui étaient les siennes, pas seulement parce qu’il sait très bien écrire, (et encore mieux parler, peut-être, tandis que moi…), mais aussi parce qu’il est surgonflé d’assurance, ce qui lui permet de savoir s’imposer. Tandis que moi…

Je crois qu’il est fort dépité de voir que j’arrive à faire quelque chose de non négligeable sans lui… Même s’il ne comprend sans doute pas grand chose aux idées que je développe, qu’il trouve probablement très bizarres…

 

P.-S. : A propos de dépôts de plainte… Il serait intéressant de porter plainte collectivement contre les annuaires qui inscrivent par défaut les particuliers comme les entreprises et les organismes. Il serait bien plus raisonnable, à mon avis, que les particuliers soient, par défaut, pas inscrits dans les annuaires. Pourquoi des entreprises auraient-elles le droit de publier des données personnelles sans l’accord explicite des intéressés ?

1 Message  
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0