Notes ouvertes

Cultes et économie

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Cultes et économie

mercredi 18 mars 2015

Il faut économiser, nous dit-on, économiser partout, sur tout. Or, il apparaît que certaines confessions, montantes, sont en mal de lieux de culte dignes de ce nom, et que d’autres confessions, descendantes, sous-occupent largement les lieux dont elles disposent. Il y a là un important potentiel d’économies à exploiter au plus vite.

Alors, oublions les églises, temples et mosquées, adoptons la salle cultuelle polyvalente, par exemple église le dimanche, mosquée le vendredi, musée le samedi [1] – le musée est bien le principal lieu de culte du rationalisme progressiste, non ?

Les jours sans célébrations, la salle cultuelle polyvalente, à géométrie variable, pourra être partagée pour satisfaire aux besoins d’éducation spirituelle des croyants.

 

(veuillez m’excuser ce petit sarcasme, je suis fatigué par ma journée de travail et irrité par… un tas de choses, mais en particulier en ce moment par un petit problème lié à une commande annulée mais avec carte bancaire pourtant débitée (et il est très difficile de s’expliquer avec une grosse boite – vers laquelle m’avait amené une "carte cadeau"))

[1(ajouté le 5 avril) Ou un autre jour. J’avais oublié que le samedi est le jour du sabbat du judaïsme (et que les juifs n’ont pas encore été tous concentrés dans un camp au Proche-Orient, il y en a qui résistent – à ce propos, il faut se demander si l’afflux de musulmans pratiquants en Europe ces dernières décennies n’est pas sans rapport avec l’édification de cet immense camp de concentration juif en pleines terres "musulmanes").

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0