Une âme parmi les autres

Petite physique de l’âme (suite)

Accueil > Points de vue > Ames perdues > Une âme parmi les autres > Petite physique de l’âme (suite)

mardi 3 juin 2008

Bon, je m’inquiétais parce que je ne pouvais pas introduire dans mon devenir une rétroaction négative, mais même si j’y arrivais, je ne ferais que stabiliser mon état, et encore ! abstraction faite de l’accumulation d’expériences qui ont toutes chances d’être négatives, abstraction faite de mon vieillissement !

Non, ce qu’il me faut insérer dans ma vie, c’est un contre-phénomène, un mouvement positif à rétroaction positive.

Mais quoi ?

L’écriture ? Non, pas tant que cela reste une activité complètement solitaire…

Il paraît que ma fréquentation régulière, depuis huit ans, des festou-noz et autres bals folks, des fêtes du chant et autres ateliers danses et chants, m’a changé un peu, un petit peu ; cela m’a permis de fréquenter beaucoup plus de monde qu’auparavant, d’être plus en contact avec un tas de gens. Mais cela m’a permis également de voir les autres vivres, de voir des couples se faire, se défaire, des enfants grandir, des enfants naîtres… et avec cela j’ai pu voir à quel point je n’avais pas vécu ; j’en ai pris la mesure, ainsi, à l’approche de la cinquantaine… je m’en serais bien passé !

 
De toute façon, je pense avoir atteint la limite du bien que tout cela pouvait me faire, au niveau de l’enrichissement de mes capacités de contact avec les autres. Ces activités ne me passionnent pas assez pour que cela puisse m’aider beaucoup plus, je le crains…

Il me faut trouver autre chose, et vite !

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0