Rupture

Le système technique ou l’éternité promise

Accueil > Points de vue > Rupture > Le système technique ou l’éternité promise

dimanche 1er novembre 2015

« Viendra le temps où les nations sur la marelle de l’univers seront aussi étroitement dépendantes les unes des autres que les organes d’un même corps, solidaires en son économie.
Le cerveau, plein à craquer de machines, pourra-t-il encore garantir l’existence du mince ruisselet de rêve et d’évasion ? L’homme, d’un pas de somnambule, marche vers les mines meurtrières, conduit par le chant des inventeurs… »

René Char, Feuillets d’Hypnos (1943-1944), 127 (p.118 du recueil Fureur et mystère, Gallimard 1962-1967).

Notre problème n’est pas que les "nations" (comme on dit) sont dépendantes les unes des autres, mais qu’elles sont devenues dépendantes comme les organes et les fonctions d’une machine (et non d’un corps vivant). Humains et communautés humaines agissent pour la machine et non pour eux-mêmes, et oublient de vivre ; ils n’agissent même pas vraiment, d’ailleurs, ils opèrent séquentiellement suivant une raison extérieure, celle venant de la mémoire de la machine.
Peut-on parler ici de solidarité ? Il n’y a pas coopération d’êtres et de communautés libres, raisonnables et douées de parole, mais dépendance fonctionnelle entre les différents éléments muets et sans raison ni volonté propre, d’une grande machine.

Le cerveau humain est trop plein de machines, probablement, mais le pire est que la grande machine est essentiellement constituée de ces cerveaux humains. Et des corps humains. Qu’elle étouffe.

L’éternité promise est celle d’une machine sans usure et sans besoin énergétique. Si elle n’était pas totalement illusoire, elle resterait l’éternité de la poussière du cimetière, le mouvement en plus.

En attendant, la vie est encore présente. Mais, n’ayant plus d’espace (politique) pour s’exprimer, elle ne se manifeste que sous la forme de la corruption, du parasitisme, de la désagrégation (mis à part l’espace maintenu périphérique de la fête et des "activités associatives")…

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0