Notes ouvertes

Une question de panache

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Une question de panache

mercredi 2 décembre 2015

Une question stupide me vient encore à l’esprit… J’imagine que l’État veille à ce que les équipes d’interventions de nos "forces de l’ordre", enfin, je veux dire de ses forces de l’ordre, j’imagine qu’il s’arrange pour faire, dans les équipes en question, un panachage des différentes sensibilités politiques, religieuses, sexuelles, sociales… comme cela se pratique depuis longtemps, bien sûr, dans l’Éducation Nationale ?

Quoi, j’ai dit une connerie ?

 
C’est un article compte-rendu d’une récente intervention policière chez un "suspect" barbu qui a fait émerger en moi cette sotte interrogation, veuillez m’excuser. Ma question est sans pertinence, ne serait-ce que parce qu’il y a la loi, idéologiquement neutre par définition (euh… Non, c’est pas vrai ?), et que les forces de l’ordre sont les forces de la loi, ce qui les rend neutres (euh…). La loi, c’est comme les programmes et les méthodes de l’Education Nationale, c’est comme la sainte République elle-même, n’est-ce pas ?
Et, bien sûr, elle ne peut donner lieu à interprétation, ou à déviation dans le feu de l’action…

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0