Rupture

Se boucher le nez (et les yeux et les oreilles) ?

Accueil > Points de vue > Rupture > Se boucher le nez (et les yeux et les oreilles) ?

samedi 12 décembre 2015

Je viens de lire attentivement l’argumentaire des trois listes en présence au second tour des régionales dans les Pays de Loire (au premier tour, je m’étais contenté de lire en diagonale ou pas du tout). Je ne vais pas perdre mon temps à faire mon compte-rendu détaillé. Mon impression générale est qu’il nous faut considérer comme très rassurant le fait que le Front National n’emporte pas deux fois plus de suffrages : ses adversaires pataugent dans la semoule, surtout "la gauche", question "communication" et stratégie électorale. Le PS a peut-être été, depuis des années, le meilleur propagandiste du FN.

Juste un aperçu du discours de la tête de liste EELV (liste fusionnée avec le PS d’un des plus ardents défenseurs de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et des plus ardents adversaires des "zadistes" : Jacques Auxiette) :

LA VALEUR AJOUTÉE ÉCOLOGISTE, ELLE EST ICI !
[…]
Dimanche 13 décembre, faites le choix de la justice sociale et environnementale pour notre région…

Soit elle se moque du monde, soit elle est vraiment à côté de la plaque. Elle croit vraiment que les gens rêvent de plus de "justice sociale et environnementale" ? Oui, lorsque cela sert leurs intérêts. Ou sinon, ceux qui en rêvent vraiment rêvent aussi de bien d’autres choses, de démocratie, par exemple, voire de la disparition pure et simple d’un certain nombre d’activités bancaires, et aussi industrielles…
Mais le titre laisse penser que les crânes écolos type "EELV" protègent une sacrée bouillie capitaliste !

Ma raison tente de me dire que je devrais quand même aller voter dimanche, malgré tout [1], mais elle n’arrivera pas à convaincre mon nez. Il s’agirait d’aller voter "gauche" par choix purement stratégique, évidemment, mais déjà aux dernières présidentielles j’avais cru (pensé ?) que, par exemple, les Roms seraient mieux traités par le PS que par l’UMP, et je me trompais lourdement. Sans doute le montant et la répartition des subventions (et des fonds en général) dans les années qui viennent ne seront pas tout à fait les mêmes selon que les uns ou les autres "gagnent", mais j’en viens à croire (penser ?) que, globalement, ce sera à peu près du pareil au même ! Et que si différence il y a vraiment, alors la soupape de la cocotte sautera. Ou bien la cocotte. Et alors, advienne que pourra !

[1voir aussi les huit billets suivant si vous êtes sur la page d’accueil, ou les cinq suivant si vous êtes sur la page Points de vue, ou les trois suivant si vous êtes sur Rupture, pendant les quelques jours de cette période électorale (ces billets ne sont que provisoirement à cette place).

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0