Peuples sans limites

Voilà-t-y pas qu’on veut nous faire commémorer la sale bataille !

Accueil > Points de vue > Peuples sans limites > Voilà-t-y pas qu’on veut nous faire commémorer la sale bataille  (...)

lundi 22 février 2016

Je devrais lire un peu moins la presse, je crois, c’est très mauvais pour mes nerfs. Mais aussi, pourquoi ai-je cliqué sur ce titre : Angers Une semaine pour commémorer la bataille de Verdun ?
« Nous tenions à rendre hommage aux près de 700 000 victimes de cette terrible bataille, la plus sanglante de la Grande Guerre [1] […] Tout est donc mis en place pour faire de ce "devoir" de mémoire une "en-vie" de mémoire, socle de notre histoire commune. Dans cette perspective, le musée du Génie ouvrira demain ses portes aux scolaires, » disent-ils. Mais pourquoi ?

En fait, je ne regrette pas d’avoir cliqué puisque j’ai ainsi appris l’existence d’adjoints au devoir de mémoire (et aux anciens combattants). J’ignorais qu’on en était allé jusque là avec ce foutu "devoir de mémoire" (dont j’ai déjà dit un mot par là). Ce "devoir de mémoire" n’est ici qu’un odieux thème de propagande nationaliste, à vomir ! Nous aurions ici affaire au "socle de notre histoire commune" ??? C’est terrifiant !!! [2]

L’un de mes grands-pères est passé par Verdun et s’en est sorti avec une blessure à la jambe, mais jamais je ne lui rendrais hommage en tant que "victime de Verdun" ou de "la grande guerre", jamais ! Pour tout le reste de sa vie, oui, je lui rend hommage, pour ce qu’il fut, sauf pour sa participation, d’ailleurs pas vraiment volontaire, à la sale guerre !

Merde !

[1(ajouté le 14 mai) Selon l’éditorial du dernier numéro de L’Histoire, "Verdun" fit 750 000 victimes dont 300 000 morts, Français et Allemands confondus, tandis que dans la bataille de la Somme périrent 430 000 Britanniques, 200 000 Français, des Canadiens, des Australiens, des Néo-Zélandais – il y a des monuments aux morts de la guerre 14-18 là-bas aussi, et c’est bien triste  ! Selon Wikipedia, la bataille de la Somme fit 442 000 morts ou disparus, toute nationalité confondues…

Il apparaît clairement que "Verdun" n’est pas seulement une bataille particulièrement meurtrière, c’est un de "nos" mythes fondateurs.

[2(ajouté le 14 mai) Et pourtant, puisque "Verdun" est un mythe fondateur de la nation française d’aujourd’hui, c’est vrai. C’est d’ailleurs une règle générale, les nations sont forgées autour de la lutte contre un ennemi ou des ennemis, et les héros mythiques sont des conquérants ou des "libérateurs".

Il nous faut nous dresser contre les commémorations de toutes ces guerres stupides, en même temps que contre celle de Jeanne d’Arc, car c’est la même chose, exactement la même chose  !

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0