Rupture

L’abandon de l’économie politique ?

Accueil > Points de vue > Rupture > L’abandon de l’économie politique ?

dimanche 20 mars 2016

Bon, d’accord, l’abandon de l’économie politique peut paraître un peu excessif, je l’admets volontiers ! Il reste qu’il est souhaitable, d’une part, de recentrer nos activités sur ce qui est essentiel à la vie, et d’autre part d’améliorer nos méthodes de distribution afin qu’il y en ait pour tout le monde (de cet essentiel, que ce soit des produits de consommation ou tout autre chose, comme par exemple la possibilité de vivre, qui commence par la possibilité de partager des activités auxquelles on croit). Autrement dit, il est souhaitable que le choix de nos activités, les buts de nos activités, les moyens de nos activités, deviennent des problèmes considérés comme relevant de la démocratie, d’une volonté démocratique, non d’une science des échanges commerciaux. Voilà ce qui est important, voilà le préalable nécessaire à l’obtention de toute solution concernant la répartition des richesses, l’usage des ressources disponibles, le partage des activités, l’harmonisation des activités avec les nécessités humaines de la vie (de la bonne vie). Voilà l’essentiel. Il est donc bien inutile d’envisager l’abandon de l’économie politique. Non ?

Réagir à l'article :
LE DEVENIR
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0