Notes ouvertes

Du train de la vie, un brouillant défilé d’instantanés

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Du train de la vie, un brouillant défilé d’instantanés

jeudi 21 décembre 2017

A la vision de la photographie illustrant un article sur une "vieille" action des Femen, il m’est venu à l’esprit, par une étrange impression, une étrange pensée [1]. Mon regard (un peu "dérangé" [2]) a vu dans cette image quelque chose de martial, les Femens m’ont semblé être dans une attitude martiale. Sans lances et sans boucliers, il est vrai, mais ce n’est là qu’accessoires…

Ces attitudes spectaculaires des Femens n’auraient-elles pas plus d’influence sur les mœurs que leur discours ? Sur les mœurs ou sur la perception que l’on à de l’attitude des uns et des autres. Je me pose la question parce que ma perception des femmes que je vois dans la rue a nettement évoluée ces derniers temps. Je n’en ai d’abord vu qu’un effet de la mode, qui a tendance à les rendre, en ce moment, plus martiales que les hommes. Même en jupette…

Non, cela ne peut pas être dû seulement à la mode vestimentaire. S’il y a un effet de mode, alors il s’agit d’une mode gestuelle ou comportementale, il s’agit d’une nouvelle attitude, pas d’un nouveau look mais d’un nouveau parti pris.

Mais mes visions d’instantanées ne me donnent pas tout le mouvement d’ensemble, ne me disent pas tout de l’Histoire en cours. Un point particulier me laisse un peu perplexe… L’attitude martiale était masculine ; peut-être qu’elle a changé de genre.

[1C’était à la parution de cet article avec la photographie en question, donc en mai dernier. Aujourd’hui, je me dis qu’à l’époque ce n’est sans doute pas uniquement cette photo-là qui m’a fait faire cette réflexion (ne serait-ce que parce qu’elles sont à genoux).

[2"Dérangé" de plusieurs façons (détails sur "Une âme parmi les autres").

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0