Notes ouvertes

Une question de genre ?

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Une question de genre ?

mercredi 1er novembre 2017

« Nous avons ciblé les voitures privées des flics, au détriment des quelques sérigraphiées, parce qu’on avait envie de s’attaquer plutôt aux individus qui portent les uniformes qu’à leur fonction, plutôt à leurs biens personnels qu’à leurs outils de travail. Nous pensons que les rôles existent parce qu’il y a des personnes pour les remplir. Si derrière l’uniforme il y a un humain, c’est à lui que nous avons cherché à nuire. »
Extrait de la revendication de l’attaque de la gendarmerie de Meylan publiée sur Attaque

« Nous pensons que les rôles existent parce qu’il y a des personnes pour les remplir », disent-elles. Certes, pour remplir ces rôles l’existence de ces personnes est nécessaire, mais il n’est pas certain du tout que ce soit cette existence qui ait provoqué l’apparition des rôles en question, loin de là !

"Loin de là", C’est le moins que l’on puisse dire ! Il doit tout de même y avoir quelques autres "causes", quelques autres conditions d’apparition de ces rôles, et pas des moindres. De même que pour l’apparition des rôles classés dans les genres "femme" et "homme" ; contrairement à ce que pensent beaucoup d’hommes, le genre femme n’existe pas uniquement parce qu’il y a des personnes pour remplir les fonctions qu’on lui attribue.

Attaquons sans ennemis. Le genre "ennemi", tout comme le genre "slogan" les slogans, aide à ne pas penser (voilà pourquoi c’est un outil de propagande) [1].

[1Correction effectuée quelques jours plus tard ; qu’est-ce qui avait donc, alors, perturbé ma pensée ?

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0