Questions sur la science, questions scientifiques

Une mémoire "accrétive"

Accueil > Points de vue > Notes ouvertes > Questions sur la science, questions scientifiques > Une mémoire "accrétive"

mardi 9 janvier 2018

La mémoire telle qu’elle apparaît dans les rêves semble être un ensemble d’associations d’événements gravés on ne sait comment dans le réseau synaptique. Ces associations n’ont pu se former simultanément car elles relient des événements parfois très espacés dans le temps, en revanche leur apparition coule de source si l’on suppose que l’ensemble mémoriel vivant se constitue par accrétion.

Certains traumatisés crâniens constatent que leur mémoire a perdu aussi bien au niveau des mémorisations nouvelles qu’au niveau du rappel des connaissances engrangées anciennement. Cela veut peut-être dire que les deux sont liés, or ils sont liés si la mémorisation se produit par accrétion et que le traumatisme a ébranlé l’édifice formée par accrétion : il serait alors plus difficile de relier de nouveaux éléments à ceux engrangés auparavant, autrement dit de relier l’ancien au nouveau et inversement,

Si c’est bien quelque chose de ce genre qui se produit, cela expliquerait pourquoi le traumatisé à parfois l’impression de ne plus continuer sa vie d’auparavant mais d’en commencer une autre. Ses vieilles accrétions mémorielles ont commencé à s’écrouler et deviennent inutilisables, mais d’autres accrétions commencent à s’édifier dans sa tête. Il renaît.

P.-S.

Je faisais déjà auparavant, avant mon traumatisme crânien, des hypothèses pouvant paraître étranges ou superflues et fantaisistes. Parce que déjà, auparavant, je cherchais à tout comprendre tout en étant rarement satisfait par les réponses données à mes questionnements. Pourquoi cela ? Si c’est à cause de très vieilles accrétions, alors elles sont encore là et actives. Mais il s’agit ici d’un élément fort, d’une base de la vie que j’ai mené jusqu’à présent…

 
 
LE DEVENIR
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0